Des élèves du quartier de Trieux ont réalisé une bande dessinée sur le don du sang

vendredi 23.03.2012, 05:06 - La Voix du Nord

 Les élèves de l'école sauront au mois de mai si leur bande dessinée a séduit le jury. 
Les élèves de l'école sauront au mois de mai si leur bande dessinée a séduit le jury.
| SENSIBILISATION |

C'est un projet pédagogique peu commun que les seize élèves de la classe ...

 

de cours moyen (CM1) de l'école Pierre-Mendès-France, située dans le quartier de Trieux à Fourmies, ont entrepris. Avec leur enseignant, Stéphane Divry, ils ont réalisé, de A à Z, une bande dessinée. Et pas sur n'importe quel sujet : le don du sang. « Le secrétaire de l'amicale locale, Claude Camus, est venu nous voir, indique l'enseignant. Et son intervention nous a séduits : participer à un concours européen de l'Établissement français du sang dont la finalité était de créer une bande dessinée sur ce geste solidaire ». Oh, les élèves vous le diront, cela n'a pas été de tout repos tant il a fallu aborder le contenu et le contenant : les sciences naturelles, le français, les arts visuels, la photographie, etc. Ils se sont même rendus, deux fois, sur place, au don du sang, « pour voir comment cela se passe ». Et, commencée en octobre, la bande dessinée vient d'être achevée.

Un geste solidaire

Sous le titre « Ne te fais pas de mauvais sang... sois un frère de sang », elle raconte, sur une planche de douze dessins, l'histoire d'Hémo et de Globine. Hémo qui veut donner son sang mais qui a peur de l'aiguille et Globine qui le rassure en lui expliquant les étapes du don... qui servira aux blessés et aux opérés. Un geste finalement presque banal quand on sait qu'en 48 heures la moelle osseuse aura « refabriqué » ce qui a été donné. Et la conclusion incite au courage : « N'ayez pas de sang de navet et montrez que vous avez du sang dans les veines !

» Les élèves sauront au mois de mai si leur bande dessinée a séduit le jury. Mais, d'ores et déjà, l'objectif est atteint : à leur majorité, les enfants donneront tout comme ils ont encouragé leurs parents à le faire. •

L. M.

Retour à l'accueil