Quels sont les tests effectués ?

L’entretien médical préalable constitue l’un des moments capitaux du processus de don de sang. Ensuite, après le prélèvement, chaque don est testé et analysé. Les échantillons sanguins recueillis dans les tubes sont soumis à une série d'analyses et de tests de dépistage, comme :

  • le groupe sanguin (ABO et Rhésus) ;
  • la recherche d'anticorps irréguliers dirigés contre les globules rouges ;
  • le dépistage de maladies transmissibles par le sang (syphilis, hépatites virales B et C, VIH, HTLV).

Malgré les progrès enregistrés dans les techniques de dépistage et les tests qui sont réalisés sur le sang donné, un risque résiduel très faible subsiste. Il est lié au prélèvement d’un don de sang entre le moment où une personne est infectée et le moment où la maladie est décelable : on appelle ce délai la fenêtre sérologique. C’est pourquoi l’entretien médical et la sincérité du donneur sont un complément indispensable des tests effectués par l’EFS.

Peut-on bénéficier d’un test de dépistage du sida ?
Le dépistage du HIV fait effectivement partie des tests réalisés pendant les examens de contrôle. Toutefois, les personnes souhaitant en bénéficier peuvent se rendre pour cela dans les centres de dépistage anonyme et gratuit ou dans un laboratoire d’analyses médicales de ville. En aucun cas dans un centre de collecte de l’EFS. Le fait de se présenter uniquement pour un test VIH après une conduite à risque, peut constituer un danger pour la santé du malade qui reçoit le sang d’un tel donneur, à cause de l’existence de la période silencieuse entre la date de la contamination éventuelle et la positivité des tests de dépistage.

Retour à l'accueil