Grippe A(H1N1) : l’EFS se tient prêt

Face à une éventuelle pandémie de grippe A(H1N1), l’EFS a élaboré un plan de pour continuer à fournir aux malades les produits sanguins dont ils ont besoin. « Nous avons mis en place une organisation nationale avec une cellule de crise visant à analyser l’ensemble des difficultés qui risquent de se présenter et à proposer des solutions pour anticiper », déclarait, mi-août, le Professeur Gérard Tobelem, Président de l’EFS.

 

Des « référents pandémie » ont été nommés dans chacun des 17 établissements régionaux de l’EFS. Depuis le mois de juin, ils se réunissent régulièrement afin de compléter les mesures et les moyens nécessaires à la gestion d’une pandémie, qui avaient déjà été prévus en 2006 lors de l’épisode de grippe aviaire (H5N1). A la demande du Président de l’EFS, a été mise en place une cellule de veille et de consolidation qui analyse quotidiennement depuis début juillet la situation épidémique en France.

 
Pour la collecte de sang, l’EFS ayant le statut "d'établissement d'importance vitale", son personnel aura des autorisations pour se déplacer. L'EFS a néanmoins anticipé une baisse des dons en cas de pandémie. L’établissement a donc multiplié les collectes sur les lieux de vacances et se trouve actuellement à un niveau de stock d’environ 100.000 poches de globules rouges, contre 70.000 à la même période les années précédentes.

Vous êtes en bonne santé,
ou vous avez eu la grippe et en êtes guéri,
ou bien vous avez été vacciné(e),
 

Venez donner ! 

Retour à l'accueil