Où sont-ils nos courageux français ????

Si la majortié d'entre nous se déclare prêt à donner son sang, seuls 4 % des Français en âge de donner leur sang effectuent chaque année ce geste indispensable de santé publique. Grâce à une enquête menée par le CerPhi (Centre d’Etude et de Recherche sur la Philanthropie) le profil des donneurs bénévoles est mieux connu.

 

Si 50 % des Français ont déjà donné leur sang, ce geste est bien loin de constituer un automatisme pour beaucoup d’entre eux. En matière de don du sang, plusieurs tendances se dessinent :

 

 

Le donneur est majoritairement une donneuse !
50,2 % des dons de sang sont à l’initiative des femmes, pour la première fois en 2005. Si cette croissance continue au même rythme, les femmes pourraient représenter près de 51,5 % des donneurs de sang à l’horizon 2010. 

Les jeunes fortement engagés
34 % des donneurs et 67,2 % des nouveaux donneurs sont âgés de 18 à 29 ans. Mais s’ils passent plus rapidement à l’acte que leurs aînés, ils renouvellent rarement leur geste à court terme. Les jeunes femmes sont également plus impliquées dans cette catégorie de population (voir chiffres ci-dessous).

Les tranches d’âges porteuses de disparités 
Jusqu’à l’âge de 30 ans, les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à donner leur sang. De 30 à 39 ans, c’est la stricte parité entre les donneurs. A partir de 40 ans, la proportion de femmes à donner leur sang diminue (ceci est notamment imputable aux maternités). 

Les dons moyens annuels : la constance des aînés
Pour les hommes comme pour les femmes, le nombre moyen de dons augmente avec l’âge. Vers 18-19 ans, il croît régulièrement chez nos aînés pour atteindre 1,9 par an en 2005 sur la tranche des 50-65 ans.

Les nouveaux donneurs : les femmes et les jeunes
54,9 % des nouveaux donneurs (ceux se présentant pour la première fois au don de sang et qui sont prélevés dans un établissement ou dans une collecte mobile) sont des femmes et 67,2 % sont des jeunes entre 18 et 29 ans. Parmi les 30-49 ans, ce pourcentage diminue puisque seulement 26,4 % seulement sont de nouveaux donneurs.

Demain, des dons encore plus indispensables
En 2006, 1 527 000 personnes ont donné leur sang en France. Si le nombre de prélèvements a progressé chez les jeunes, il a fortement diminué chez les 30-49 ans. 

 
 

Les principales motivations au don de sang

 
  • Pour 60 % de ceux qui envisagent de donner leur sang, le don constitue avant tout un geste de solidarité.

  • Chez les femmes, et notamment la catégorie des 25/49 ans, les motivations du don sont liées à la prise de conscience qu’on manque de sang ou la motivation relative aux besoins spécifiques d’un proche.

  • Le nombre moyen de dons évolue plus fortement chez les hommes que chez les femmes.

  • Chaque année, 22 % des donneurs effectuent leur premier don.

  • Les hommes et la catégorie des 35-49 ans déclarent donneur leur sang par habitude.
Retour à l'accueil